Tire le Bouchon

Les apéros | Préliminaires d’une belle soirée

 ( par Sébastien Ménard-Dumont )

Idées d'apéritifs festifs!

Les premiers invités arrivent et le bal est parti.
Que boire pour la première danse?
Le choix est vaste.
En voici un éventail.

 

Idées d’apéritifs en ces temps festifs!

OPTIONS AMÈRES

Nous l’avons déjà entendu, en bouche, l’amertume stimule l’appétit.

L’option bière est donc légitimement envisageable pour débuter les festivités, mais l’offre est rendue tellement diversifiée qu’un inventaire de toutes les variétés serait un brin lourd.

Peut-être plus tard.

En attendant, transformez votre blonde préférée en panaché en lui ajoutant une boisson gazeuse blanche de style 7up ou une quelconque limonade gazéifiée comme le Bec-Cola Lime par exemple!

Pour accentuer l’effet amer, ajoutez-lui plutôt du Cynar, ce bitter italien élaboré principalement à base de feuilles d’artichauts.

Les bitters (ou simplement amers) sont élaborés à partir de mélanges de plantes et d’écorces de fruits.

Nos cousins français raffolent du Picon dans leur bière (malheureusement plus disponible au Québec..), mais nous sommes ici plus habitués au Campari.
On le retrouve dans plusieurs cocktails qui servent d’apéritifs depuis belle lurette tels le Negroni, l’Americano et le Boulevardier.

L’utilisation d’aromates est incontournable pour développer les saveurs amères.

Le fameux gin (dont les excellents Romeo’s et Piger Henricus) en incarne un bon exemple dans le monde des spiritueux.

Idem pour les nombreux vermouths

Ils s’apprécient simplement sur glace ou entrent dans la composition de drinks classiques qui n’ont plus besoin de présentation ; Martini et Manhattan pour ne nommer que ceux-ci.

Il est aussi possible d’innover et de proposer des recettes moins conventionnelles.

POUR UN DÉPART EN DOUCEUR...

Mais si, pardieu, vous n’êtes pas séduit par l’amertume et ses vertus apéritives, devez-vous pour autant demeurer en reste?

Que non!

Les vins de liqueur  présentent de très alléchantes possibilités.
Il s’agit en fait de moûts de raisins auxquels l’ajout d’alcool a freiné la fermentation.

Nous sommes accoutumés au Pineau des Charentes (moût de raisin + eau-de-vie de cognac), mais essayez-le en rouge pour des accents de fruits confits et d’épices (Beaulon 5 ans ou Reserve Ruby 10 ans) ou encore en blanc avec des cuvées vieillies pour en apprécier davantage leur complexité (Beaulon Réserve Or 10 ans, Jules Gautret, Château de Montifaud 7 ans).

Le Macvin du Jura (Juravinum, Domaine de Montbourgeau) sort des sentiers battus avec ses notes exotiques.

N’oubliez pas le Floc de Gascogne de la région d’Armagnac et ses variantes en cocktails!

UN PENCHANT PLUS OXYDATIF

La Sicile nous propose de découvrir ses Marsalas;
l’Espagne ses Xérès;
et le Portugal ses Madères.

Optez pour les versions blanches plutôt que les rouges qui conviennent davantage aux fins de repas.

Même son de cloche pour les Portos et Banyuls blancs qui eux se classent dans la catégorie des vins doux naturels (pour qui l’alcool a été ajouté à un vin et non à un moût… détail quand tu nous tiens).

POP!

Évidemment, je ne pourrais passer sous silence l’efficacité et la diversité des vins effervescents disponibles sur le marché.

Nous avons déjà fait un survol des Champagnes à prix abordables à la SAQ; restez aux aguets pour une prochaine liste de mousseux d’autres provenances.

 

Santé! 

Leave a comment